Problématiques Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer

Les travaux s’articuleront autour de quatre problématiques principales, tant pour tenir compte de l’évolution récente des lectures du champ littéraire francophone, que pour examiner en quoi la dynamique d’émergence dans laquelle s’inscrivent souvent les littératures au Sud – francophones ou non – permet de réévaluer le concept même de littérarité, y compris dans sa dimension politique.

Dans cette optique une liste non limitative de thèmes et de perspectives sont proposés, autour desquels pourront s’articuler divers types d’actions :
- des actions de production de recherche – recherche appliquée ou recherche-action – en réseau sur un, deux ou trois ans ;
- des actions d’intervention de la Direction de la langue et et de la communication scientifique en français : diffusion de résultats de recherches ou de travaux en cours : colloque, publication collective, base de données, etc. ;
- des actions d’intervention – d’expertise ou de formation à la recherche – à la demande de partenaires extérieurs.

Problématiques

Problématique 1 : Nouvelles directions de la recherche en littérature
- Marie-Rose ABOMO MAURIN, Université d’Orléans (France)
- Charles BONN, Université Lumière Lyon 2 (France)
- Khalid ZEKRI, Université Moulay Ismaïl (Maroc)

Problématique 2 : Bases de données littéraires et textuelles
- Maurice AMURI, Université de Lubumbashi (République Démocratique du Congo)
- Pierre FANDIO, Université de Buea (Cameroun)
- Virginia COULON, Université Montesquieu – Bordeaux IV (France)

Problématique 3 : Sauvegarde, valorisation et exploitation du manuscrit francophone
- James ARNOLD, University of Virginia (États-Unis)
- Pierre-Marc de BIASI, Institut des Textes et Manuscrits Modernes (France)
- Marc QUAGHEBEUR, Archives et Musée de la littérature (Belgique)
- Claire RIFFARD, Université Joseph Fourier (France)

Problématique 4 : Littératures d’enfance et de jeunesse
- Emmanuel MATATEYOU, Université de Yaoundé 1 (Cameroun)
- Abdallah MDARHRI ALAOUI, Université Mohamed V (Maroc)
- Kathleen GYSSELS, Université d’Anvers (Belgique)

pixel_transparent