Orientations, problématiques et projets Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer

ORIENTATIONS, PROBLÉMATIQUES ET PROJETS

Les projets élaborés dans le cadre des orientations du domaine de recherche Didactiques : supports, dispositifs, approches, politiques, sont développés autour de problématiques.

ORIENTATIONS

1. Observation des changements dans les pratiques sociales et scientifiques de références sur des orientations théoriques identifiables, pour l’enseignement-apprentissage des compétences plurilingues et pluriculturelles.

Cette orientation poursuit les travaux lancés par les Journées Scientifiques Inter-Réseaux de Damas.

2. Contextualisation des actions didactiques aux terrains sociaux, aux espaces culturels, aux besoins d’études et de professions.

Cette orientation poursuit les travaux lancés par le précédent collectif Collectif inter-réseaux en didactique des langues (CIRDL), notamment dans la lignée du projet « Cultures d’enseignement / cultures d’apprentissage » (CECA), concernant les modalités concrètes et situées d’appropriation du français dans différents contextes, la réflexion sur les modalités de construction, notamment historicisées, de représentation des contextes et les modalités de comparaison, les implications méthodologiques et épistémologiques des recherches comparatives portant sur la diversité des contextes d’enseignement / apprentissage des langues.

3. Politiques linguistiques éducatives, curriculums, programmes, certifications, référentiels, transpositions didactiques.

Cette orientation vise à susciter des recherches de terrain et théoriques portant :
- sur la diversité des politiques linguistiques éducatives et de formation à tous les niveaux impliqués des organisations administratives, éducatives et entrepreunariales (systèmes éducatifs et de formation ; administrations publiques, entreprises) ;
- sur la diversité et l’harmonisation des curriculums entre les différentes langues en présence, entre les langues et les contenus disciplinaires enseignés par le moyen des langues étrangères ;
- sur les référentiels permettant l’élaboration d’outils d’enseignement / apprentissage et d’évaluation (ex : CECR- Cadre européen commun de référence pour l’apprentissage des langues), et leur impact sur les certifications ;
- sur les enjeux épistémologiques, institutionnels et méthodologiques des transpositions didactiques dans le domaine de l’enseignement des langues, aux différents niveaux de scolarité et de formation, y compris universitaire.

4. Stratégies, pratiques, supports, technologies, interactions et interactivité

Cette orientation vise à susciter des recherches de terrain et théoriques portant sur la diversité des stratégies, des pratiques et des supports mis au service de l’enseignement des langues dans les différents contextes, dans le souci de constitution de corpus comparatifs centrés sur la dimension méthodologique de l’enseignement des langues.

5. Réflexivité épistémologique, théorique et méthodologique

Il s’agit de privilégier les aspects métathéoriques et reprendre certains débats épistémologiques pour construire des armatures conceptuelles ; clarifier les notions qui nourrissent le discours pédagogico-linguistique ; dégager les problèmes les plus typiquement didactiques en matière de langue et de discours. Développer la recherche historique et épistémologique qui constitue un impératif pour la didactique du des langues en général, du français et des langues associées dans son apprentissage. Prendre en compte la question des reformulations intra-théoriques sous l’effet de la composante didactique, le problème des finalités sociales des connaissances produites, la difficulté de leur audibilité et et la nécessité de leur transmission.

6. Réflexivité économico-stratégique

Cette orientation vise à étudier le lien entre le rendement qualitatif de l’enseignement / apprentissage des langues et les ressources matérielles et financières disponibles, son amplification dans les discours d’orientation de la gestion des systèmes éducatifs et ses effets. Elle souhaite analyser le coût des différents cours de langues à travers le monde (centres de langues, écoles, universités) et établir le rapport entre ce coût, les possibilités qu’il offre et le rendement final (il en serait de même pour le coût des formations).

PROBLÉMATIQUES ET PROJETS

Les projets élaborés dans le cadre des orientations du domaine de recherche Didactiques : supports, dispositifs, approches, politiques, sont développés autour de quatre problématiques majeures essentiellement nourries des orientations définies et proposées par l’ensemble des membres initiateurs de l’appel à fondation du domaine de recherche. Ces problématiques couvrent les domaines complémentaires : de la recherche actuelle ou des recherches à entreprendre ; des actions d’expertise et de formation à susciter, à organiser et à conduire sous forme d’interventions ciblées menées à partir d’objectifs (politiques, organisationnels et didactiques) soigneusement prédéfinis ; de la diffusion de l’information scientifique, sous toutes ses formes : publications, rencontres (colloques, séminaires, etc.). Chaque problématique fait l’objet de projets lancés sous forme d’appels et suivis par un comité dédié.

Les quatre problématiques définies sont les suivantes :

- PROBLÉMATIQUE 1. Enseignement et apprentissage en contexte plurilingue : modalités d’appropriation du français en étroite liaison avec les implications méthodologiques et épistémologiques des recherches portant sur la diversité des contextes d’enseignement/apprentissage des langues en présence ; approches interlinguistiques (intercompréhension).

Projet CECA « Cultures d’enseignement et cultures d’apprentissage » (http://ceca.auf.org)

- PROBLÉMATIQUE 2. Clarification des concepts, des notions et des discours didactico-linguistiques relatifs à l’enseignement/apprentissage des langues. Pour un développement de la recherche et de la formation en didactique des langues et sa valorisation académique et institutionnelle.

- PROBLÉMATIQUE 3. Didactique des littératures : réflexions théoriques et actualisation de nouvelles conduites didactiques et méthodologiques (fondées par exemple sur l’interaction en classes de langue) concernant la singularité du texte littéraire conçu comme un produit culturel, lieu de pratiques et d’attitudes pratico-sociales allant jusqu’à justifier des éclairages de type sémiotique.

- PROBLÉMATIQUE 4. Politiques linguistiques des systèmes éducatifs et des universités : fonction des langues dans l’éducation, la production, la diffusion et l’enseignement des connaissances ; harmonisation et adaptation des curriculums à tous les niveaux de scolarité et de formation, y compris universitaire aux enjeux de la diversité culturelle et linguistique.

Dans cette optique une liste non limitative de types d’action et de perspectives sont proposés, autour desquels pourront s’articuler :
- des actions de production de recherche (ou recherche impliquée ou recherche-action) en réseau sur un, deux ou trois ans ;
- des actions d’intervention promues par les personnes engagées dans ce domaine de recherche (diffusion de résultats de recherches ou de travaux en cours : colloque, publication collective, base de données, communication médiatique, formation à la recherche, formation des enseignants, etc.) ;
- des actions d’intervention mises en place à la demande de partenaires extérieurs (expertise, formation à la recherche, formation des enseignants, etc.).

pixel_transparent