Vous êtes ici : Accueil du site  > Didactiques
Didactiques Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer

Les experts, chercheurs et enseignants chercheurs réunis en forum en ligne du 24 août au 26 septembre 2009 à l’invitation du programme Langue française, diversité culturelle et linguistique de l’Agence universitaire de la Francophonie ont proposé de constituer un Collectif de chercheurs francophones sur l’enseignement / apprentissage des langues, ainsi que sur les dispositifs, les supports et les politiques linguistiques des systèmes éducatifs et universitaires.

C’est à l’occasion de la quatrième réunion du comité de coordination et de suivi du programme (COSP) Langue française, diversité culturelle et linguistique de l’AUF, les 1er et 2 octobre 2009 à Paris, qu’a été fondé le Collectif Didactiques des langues : supports, dispositifs, approches, politiques.

On entend par l’intitulé de ce domaine de recherche :
- l’enseignement / apprentissage du français dans ses variations situationnelles (culturelle, sociolinguistique, pragmatique), et dans la variété des contextes (plurilingues, politiques, structurels), compte tenu également de ses relations avec les pratiques d’autres langues, tant du point de vue de ses référents sociaux et scientifiques que de ses objectifs, ses moyens, ses modalités, ses approches, ses dispositifs, ses supports ;
- les politiques linguistiques d’éducation et de formation depuis l’activité des acteurs individuels jusqu’aux niveaux institutionnels (systèmes éducatifs aux échelons divers, prioritairement mais non exclusivement par rapport au secteur universitaire ; entreprises internationalisées), en tenant compte du fait que ces politiques éducatives et de formation s’inscrivent dans des politiques linguistiques générales qu’il faut également prendre en considération.

Le domaine de recherche souligne l’importance de la recherche et de la formation à la recherche sur ces questions :

- dans les universités du Nord où, d’une part, les politiques linguistiques des établissements d’enseignement supérieur restent souvent implicites, et où, d’autre part, la recherche en didactique manque de reconnaissance institutionnelle malgré son dynamisme, de transversalité entre les langues et les disciplines, et d’implication suffisante dans la formation des enseignants, l’opacité posant toujours des problèmes de démocratie, puisque les règles du jeu ne sont pas explicites pour tous ;
- dans les universités du Sud où souvent, les enseignements de langues ne s’intègrent pas encore dans les curriculums ; où les fonctions de vulgarisation, de veille, l’organisation du travail en équipe et en réseaux ainsi que l’articulation avec la recherche sont encore à développer et où ces activités – parfois limitées à des initiatives individuelles et isolées – restent faiblement reconnues et valorisées, alors même que les besoins sociaux sont énormes et complexes en termes de politique linguistique éducative.

Face à cette situation, le domaine de recherche affirme l’importance des travaux qui souhaite stimuler, dans une « boucle vertueuse », pour :
- contribuer à améliorer la formation des enseignants de langues de l’école à l’université ;
- promouvoir une gestion réflexive et à long terme de la pluralité linguistique et culturelle dans les sociétés concernées ;
- encourager une prise de conscience de la possibilité que les langues premières, adoptées ou étrangères ont à jouer un rôle moteur et transversal en éducation, à favoriser le dialogue et le progrès social, à accroître la qualité du travail, à élargir le potentiel de la recherche scientifique et de la formation universitaire ;
- favoriser la reconnaissance, la diffusion et la valorisation de la recherche relative à l’enseignement/apprentissage du français en particulier et des langues en général ;
- aider à mieux tenir compte du caractère hybride, interactif et complémentaire des rôles joués par les différents acteurs de l’enseignement/apprentissage des langues, en privilégiant l’articulation entre recherche et formation ;
- contribuer au développement de la dimension professionnelle issue de l’enseignement apprentissage des langues et en tenir compte dans la formation aux langues (la langue apprise pouvant servir dans plusieurs domaines autres que celui de l’enseignement).

Objectifs

Le domaine de recherche Didactiques se donne pour objectifs :
- de contribuer au travail des demandes sociales, les demandes et les projets de production et de transferts de connaissances ; d’identifier, voire de susciter l’émergence de questionnements scientifiques innovants portant sur des pratiques sociales, didactiques, glottopolitiques renouvelées ;
- d’élaborer des appels d’offres pour stimuler le développement de recherches collectives, partenariales, productives ;
- de contribuer à l’émergence et à la structuration, ainsi qu’à la pérennisation institutionnelle, intellectuelle et humaine de groupes de recherches actifs, y compris ceux incluant pour partie seulement le champ qui est le sien ;
- de favoriser la diffusion, la valorisation et l’appropriation sociale des connaissances scientifiques, notamment par la formation ;
- de veiller ce qu’il existe une articulation étroite entre recherche et formation, aussi bien en ce qui concerne la formation des chercheurs que la formation des enseignants et des étudiants ;
- de veiller à ce qu’il existe une articulation étroite entre recherche, action et évaluation (évaluation de l’impact de l’action didactique préconisée par la recherche) ;
- de mettre en place des mécanismes de formation à la recherche susceptibles non seulement de répondre aux besoins préalablement identifiés mais d’élargir le domaine d’action du domaine de recherche Didactiques ;
- de contribuer à l’explicitation des différentes cultures et traditions de recherche, ainsi qu’à leur partage et à leur éventuelle confrontation et / ou harmonisation.

pixel_transparent